De retour de l'Ouest américian...

02/03/2020
retours-experience-ouest-americain

En partant sur les routes de l’Ouest américain, nous ne pensions pas retrouver de grandes étendues sauvages comme nous avions connu en Australie. Nous pensions que les États-unis seraient plus peuplées avec moins de grandes zones naturelles vide d’humanité (mis à part les routes).

Nous avons aimé la diversité de la faune, de la flore et des paysages dans les parcs nationaux. Nous en avions prévus beaucoup à notre itinéraire, et un de nos doutes étaient de faire des choses un peu similaires. Hors chaque parc est vraiment différent, à tel point qu’il nous est impossible de choisir lequel nous préférons.

Nous avons ressenti une vraie liberté dans ces parcs. Oui, il y a des règles affichées à l’entrée des parcs ou sur les brochures données par les rangers à respecter, mais elles ne sont pas castratrices. Finalement, vous êtes vous-même responsable de votre sécurité, vous devez respecter les lieux mais vous êtes très libres (à part dans certains territoires des Indiens Navajos). Il n’y a jamais de barrière, pas d’itinéraires balisés … Vous faites les choses selon vos goûts, à votre rythme, vous êtes vraiment au milieu de la nature. Vous pouvez vous asseoir au bord des ravins, avoir les angles de vue que vous souhaitez …

painted-ladies-san-francisco
Les Painted Ladies à San Francisco

San Francisco est également une ville que nous avons adorée. Avec son côté multiculturel, elle est très abordable pour des touristes européens. Il y a peu de très hauts bâtiments. La ville vous offre la côte, des petits quartiers vivants, de grands parcs, une ambiance enivrante … Et puis, ses rues qui grimpent et qui descendent, la découverte pour nous qui l’avons parcourue très souvent à pied, de muscles insoupçonnés.

Soyez prévenus par contre des grandes inégalités sociales qui y existent. En vous promenant dans certains quartiers, il n’est pas rare de croiser des SDF, des camés, …d’être confrontés à la dure réalité du système américain.

Los Angeles nous a un peu déçus. Oui nous avons bien aimé cette ville mais nous nous faisions une autre image de cette ville : plus abordable, plus jolie, moins show-off. Hollywood Boulevard est en fait bien plus petit que nos Champs-Élysées. La ville est très grande et il faut une voiture pour la parcourir. Il y a beaucoup de pollution et nous ne lui avons pas trouvé beaucoup de charme. Peut-être, faut-il être accompagné d’un local pour mieux la découvrir.

road-trip-ouest-americain-zion
Sur la route vers Bryce Canyon

Soyez préparés aux longues distances pour parcourir l’Ouest américain. il y a beaucoup de route, parfois des journées entières pour aller d’un endroit un autre. Entre deux parcs, c’est souvent une grande ligne droite qui traverse une étendue naturelle vide. Vous aurez parfois de jolis arrêts à faire ne bords de routes, car les paysages sont souvent spectaculaires (formations rocheuses, couleurs des roches, …) mais il faut savoir gérer la fatigue si vous conduisez et pensez à ces distances pour bien préparer votre itinéraire.

Nous n’avons pas aimé le côté exploitation des touristes dans certains parcs nationaux. Nous comprenons que les touristes participent à l’entretien des parcs en payant un peu plus cher les hébergements ou la restauration. Mais quand vous réalisez que vous payez le double du prix pour une tente en plein cœur de Yosemite par rapport à une grande chambre luxueuse à Las Vegas, il y a de quoi se sentir un peu arnaqués. Et je ne parle pas des prix d’une simple pizza à Yosemite !

yosemite-hebergement
Hébergement à Yosemite

Nous avons adoré notre séjour dans l’Ouest américain. Je ne pense pas que nous retournerons dans cette partie des États-Unis car nous avons eu l’impression de tout voir, si ce n’est pour le faire découvrir plus tard à nos deux garçons.

Conseils

Poursuivez votre lecture

comment-creer-itineraire-voyage

Comment créer son itinéraire de voyage ?

16/10/2020