Comment fonctionne le réseau ferroviaire (trains et métros) à Tokyo ?

11/09/2020
comment-fonctionne-reseau-ferroviaire-tokyo

Nous avons éprouvé quelques difficultés avec les transports à Tokyo : pour acheter un ticket de métro, pour trouver un itinéraire, pour s’y retrouver parmi les compagnies et les différentes lignes. Cette ville très étendue n’a pas vraiment de centre, elle est divisée en quartiers tous très bien desservis, encore faut-il savoir se repérer. À Tokyo, les distances sont toujours plus grandes qu'on ne le croit en regardant une carte. Il faut 20 à 30 min pour marcher de Shibuya à Harajuku et plus de 2 h pour marcher de Shibuya à Ginza. De plus, si certains quartiers sont agréables pour les piétons, d’autres sont traversés par de grands axes routiers peu pratiques pour les piétons.

Comment s’organise le réseau ferroviaire de Tokyo ?

Les trains de Tokyo se divisent en lignes JR, et en lignes privées : JR East, Tobu, Keisei, Keio ou encore Tokyu. Les trains sont fréquents, à l'heure, et constituent la méthode la plus rapide et la plus certaine pour aller d'un point à un autre. Si vous avez un Japan Rail Pass, vous pourrez utiliser librement la ligne Yamanote ainsi que la Chuo-Sobu qui traverse Tokyo d'est en ouest, le Tokyo Monorail qui longe la baie et va jusqu'à l'aéroport d'Haneda, et les autres lignes JR menant vers les périphéries de la ville.

Le réseau du métro (chikatetsu) de Tokyo comprend 13 lignes et est contrôlé principalement par deux compagnies privées : Tokyo Metro et Toei Subway, qui gèrent ensemble 290 stations. Le métro est très propre et toujours à l’heure.

tokyo

Tokyo

Akihabara, Ebisu, Gindaco, Ginza, Gyoza Lou, Hamarikyu Park, Le repas, Little BSD...

Explorer

Comment vous repérer ?

La ville de Tokyo a essayé au maximum de simplifier la vie aux touristes. Les noms des stations sont écrites en japonais mais aussi dans notre alphabet romain et chaque ligne est identifiée par une couleur qui entoure une lettre (en général l'initiale du nom de la ligne) et le numéro de la station.

Les principales lignes aériennes sont :

plan-ligne-train-tokyo
Le plan des lignes aériennes.

Les principales lignes souterraines (métros) sont :

plan-ligne-metro-tokyo
Le plan des lignes souterraines.

Comment acheter un billet ?

La tarification des trains et métros de Tokyo s'avère assez complexe (nous étions perdus au début). À la différence de notre système français à tarif unique, le prix du billet varie en fonction du trajet. Plus vous allez loin, plus le prix augmentera. Cela vaut aussi si vous changez de ligne. Le prix minimum d'un trajet est de 130 yens, soit 1,10 € (sur la Yamanote) et de 160 yens soit 1,40 € (reste du réseau). Ce transport étant donc assez cher, préparez bien vos trajets pour éviter de vous tromper ou de parcourir des distances plus longues que nécessaires.

À Tokyo, pour acheter un billet à l'unité, il faut utiliser les guichets automatiques situés près des portillons d'accès au quai. Il existe un menu en anglais.

Voici comment procéder :

Rassurez-vous, même en cas de changement de ligne (et donc de compagnie), un seul et même ticket est demandé. Vous aurez peut-être à passer plusieurs fois à des portillons différents avec votre ticket, lors du portillon de sortie à la station d’arrivée, votre ticket sera avalé.

tokyo-train-metro-machine
Prévoyez votre trajet avant de passer aux machines de tickets.

Quelles sont les différentes cartes prépayées ?

Il existe une carte disponible en trois versions (1, 2 ou 3 jours) : la Tokyo Subway 1/2/3 Days Ticket qui vous permet d'emprunter sans limite l'ensemble du réseau du métro de Tokyo. Attention les lignes privées ne sont pas comprises. Comptez environ 1 jour : 800 yens (6,80 €), 2 jours : 1 200 yens (10,20 €) et 3 jours : 1 500 yens (13 €).

Si vous restez plus que 3 jours à Tokyo, nous vous conseillons l’achat d’une carte prépayée rechargeable PASMO (Tokyo metro) ou SUICA (JR), via une borne automatique. Ces titres de transport sont très pratiques puisqu’on peut emprunter des lignes opérées par différentes compagnies avec la même carte sans se soucier de savoir qui est l’opérateur qui gère la ligne sur laquelle on souhaite circuler. Pour les utiliser, il suffit de charger de l'argent dessus, via une borne automatique (les mêmes guichets que pour acheter des tickets unitaires). Posez votre carte à l'endroit désigné sur la borne, puis choisissez simplement "Charge IC card". Sélectionnez le montant que vous souhaitez mettre sur la carte (au minimum 500 yens (4,20 €). Attention vous ne pouvez payer qu’en liquide. Votre carte est chargée, vous n’avez plus qu’à badger au-dessus des portillons pour utiliser le métro. Regardez les montants dépensés et restants sur la carte qui s’affichent à chaque passage de portillons.

Si votre trajet s’est avéré plus long et donc plus cher que ce que vous aviez prévu et que le portillon devient rouge et ne s’ouvre pas, cherchez une borne indiquée "Fare Adjustement", ou une borne automatique. Vous pourrez recharger votre carte et sortir du métro.

Une caution vous sera prélevée pour ces cartes et vous sera restituée lorsque vous rendrez la carte dans une Office Station à la fin de votre voyage.

Si vous avez prévu de voyager sur de longues distances au Japon, nous vous conseillons le Japan Rail Pass. C’est un billet multi-usage (également connu sous le nom de JR Pass) à prix réduit, valable pour voyager à bord de tous les trains du réseau national JR au Japon, y compris les trains à grande vitesse Shinkansen et Narita Express. Vous pouvez sélectionner une validité de 7, 14 ou 21 jours consécutifs. Il vous permettra d’utiliser les lignes ferroviaires aériennes également à Tokyo du réseau JR. Votre Japan Rail Pass est également valable sur les lignes entre Tokyo et les aéroports de Narita et Haneda.

...

Conseils

Poursuivez votre lecture

comment-trouver-job-fruit-picking-ferme-australie

Comment trouver un job en fruit picking dans une ferme en Australie ?

18/09/2020